2023

Nick Taylor remporte l’Omnium canadien RBC en prolongation et de façon spectaculaire

TORONTO, ONTARIO - JUNE 11: Nick Taylor of Canada celebrates with his caddie after making an eagle putt on the 4th playoff hole to win the RBC Canadian Open at Oakdale Golf & Country Club on June 11, 2023 in Toronto, Ontario. (Photo by Vaughn Ridley/Getty Images)

TORONTO – Les partisans n’auraient pas pu demander mieux comme fin de tournoi.

Le Britanno-Colombien Nick Taylor a réalisé un long coup roulé au quatrième trou de prolongation et il a eu le meilleur sur Tommy Fleetwood pour remporter l’Omnium canadien, dimanche.

À 72 pieds du trou, Taylor a effectué un roulé spectaculaire et la balle a finalement terminé son élan contre le fanion et au fond de la coupe. Il s’agissait du plus long coup roulé de sa carrière.

« Briser cette malédiction, si vous voulez l’appeler ainsi, c’est ? je suis sans voix, a dit un Taylor ému. Je ne pense pas que ce qui s’est passé aujourd’hui va être digéré avant un certain temps. »

Mike Weir, Corey Conners, Adam Hadwin et des dirigeants de Golf Canada ont couru vers Taylor pour célébrer avec lui, pendant que des milliers de partisans en faisaient tout autant aux abords du terrain.

Taylor a par le fait même mis fin à la disette de 69 ans sans victoire canadienne à ce tournoi masculin. Pat Fletcher, en 1954, avait été le dernier Canadien à triompher devant ses partisans.

Taylor a amorcé la journée à égalité en huitième position, à moins-11. Il avait réussi le record du parcours du club de golf d’Oakdale avec une carte de 63, samedi.

Pendant environ une heure, aucun des deux golfeurs ne semblait vouloir s’approprier la victoire. Pourtant, la fin de la ronde ultime annonçait une prolongation intéressante.

Taylor a mis la pression en réussissant deux oiselets à ses deux derniers trous pour s’emparer de la tête. Fleetwood l’a cependant égalé grâce à un oiselet aux 16e et 17e fanions.

S’élançant sur le tertre du 18e trou, l’Anglais a envoyé ses deux premiers coups dans l’herbe longue et son troisième très profondément sur le vert. Il a dû se contenter d’une normale.

Les deux golfeurs ont inscrit un oiselet lors du premier trou de prolongation, mais ils ont ensuite offert du jeu erratique qui n’ont pas servi leur cause lors des deux trous de prolongation suivants. Taylor a finalement fermé les livres sans donner l’occasion à son adversaire de rester dans la lutte.

Les célébrations folles ont vu Hadwin, lui aussi originaire de la Colombie-Britannique, être plaqué au sol par un garde de sécurité alors qu’il courait sur le vert pour célébrer avec son compatriote.

« C’est incroyable. Qu’est-ce qu’on peut dire d’un des plus grands moments de l’histoire du golf canadien? Je pense que nous avions tous prédit que ça se produirait, a mentionné Hadwin, qui a insisté sur le fait qu’il n’avait pas ressenti le plaquage en raison de l’adrénaline. Je ne suis pas convaincu que quelqu’un avait prédit un long roulé de 72 pieds au quatrième trou de prolongation. »

Taylor et Fleetwood ont conclu les 72 premiers trous avec un pointage cumulatif de moins-17. C.T. Pan (70), Aaron Rai (67) et Tyrrell Hatton (64) ont partagé la troisième position, à un seul coup d’une participation à la prolongation.

Alors que l’Omnium des États-Unis se déroulera sur la côte ouest américaine la semaine prochaine, au club de golf de Los Angeles, la majorité des meilleurs joueurs au monde se sont tenus loin de Toronto pour se reposer en vue du troisième majeur de la saison.

Sam Burns, numéro 12 mondial, était le meilleur joueur au classement de la Coupe FedEx et il n’a pu éviter le couperet. Rory McIlroy (13e) et Hatton (16e) ont participé aux rondes du week-end.

Huit Canadiens ont participé aux deux dernières rondes, ce qui constitue le plus haut total depuis 2002.

Hadwin a notamment terminé à égalité au 12e échelon alors que Conners a partagé la 20e place.